top of page

Grâce à la cohabitation intergénérationnelle, ces seniors échappent à la maison de retraite

Les nouvelles générations d’aînés souhaitent majoritairement finir leur vie dans le confort de leur logement et éviter d’intégrer un Ehpad. Face à la croissance démographique, des habitats intermédiaires plus adaptés se développent, comme à #Nancy en Meurthe-et-Moselle.



Simone, 82 ans, et Lucie, 27 ans, vivent en cohabitation intergénérationnelle depuis plusieurs mois maintenant. Une solution alternative pour lutter contre l'isolement des seniors et la pénurie de logements.

« Ah non, je ne veux pas aller en maison de retraite, en tout cas pas tout de suite, je ne le supporterais pas », nous précise Simone, une habitante de la métropole du Grand Nancy, âgée de 82 ans. Comme beaucoup de seniors, l’idée d’être arrachée à son chez-soi est pour elle inimaginable. Et ce n’est pas l’image ternie des #Ehpad qui la fera changer d'avis.


De nombreux seniors expriment une forte réticence à l'idée de rejoindre un Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Plusieurs raisons sous-tendent ce refus, parmi lesquelles la perte d'autonomie, l'éloignement de leur environnement familier et, surtout, les inquiétudes liées aux conditions de vie et de traitement au sein de ces établissements.

Les scandales de maltraitance survenus dans certains Ehpad ces dernières années ont profondément marqué les esprits. Par exemple, en 2018, l’affaire Orpea a révélé des conditions de vie indignes dans plusieurs établissements de cette chaîne : manque de soins, mauvaise alimentation, hygiène déplorable, et violences physiques et psychologiques envers les résidents. Ce scandale a été largement médiatisé et a contribué à ternir l’image des maisons de retraite en France.

D'autres affaires, comme celle de l’Ehpad de Chaville en 2020, ont également mis en lumière des pratiques abusives : les résidents étaient laissés sans surveillance pendant de longues périodes, les soins médicaux étaient insuffisants, et des actes de violence verbale et physique étaient commis par certains membres du personnel. Ces révélations ont renforcé la méfiance des familles et des seniors vis-à-vis de ces établissements.

L'EHPAD de Montbrison, ou la maison de retraite traverse une crise interne sans précédent. Turn-over, nouveaux protocoles imposés et surveillance du personnel sont dénoncés par de nombreuses soignantes qui reprochent au GROUPE SOS Seniors son management brutal.

En 2021, une enquête de la Cour des Comptes a également pointé du doigt des manquements graves dans la gestion des Ehpad publics et privés, notamment en termes de personnel et de formation. Le manque de personnel qualifié, les conditions de travail difficiles des soignants, et la pression financière sur les établissements ont été identifiés comme des facteurs aggravant les risques de maltraitance et de négligence.


Pour de nombreux seniors comme Simone, 82 ans, ces scandales sont une raison majeure de vouloir éviter les Ehpad à tout prix. "Je ne veux pas finir mes jours dans un endroit où je serais traitée comme un numéro. J'ai entendu trop d'histoires d'horreur, et je préfère rester chez moi, entourée de gens que je connais et en qui j'ai confiance", affirme-t-elle.



Ces exemples illustrent pourquoi de nombreux seniors préfèrent des alternatives comme la cohabitation intergénérationnelle, qui leur permet de conserver leur autonomie et leur dignité tout en évitant les risques associés aux maisons de retraite. Les initiatives telles que celles de l'association Colocgeneration.com offrent une réponse rassurante et humaine à leurs inquiétudes, permettant de créer des liens solides et de vivre dans un environnement sécurisant et respectueux.


Une réponse à la solitude et à la pénurie de logements

La #cohabitation #intergénérationnelle est en pleine expansion en France. Ce concept novateur permet à des jeunes, souvent des étudiants ou de jeunes professionnels, de partager le domicile de personnes âgées. En échange d’un loyer modique ou de services rendus, ces jeunes apportent de la compagnie et de l’assistance quotidienne à leurs aînés. Pour Simone, cette formule est idéale : « Avec Lucie, j'ai trouvé une amie. Nous partageons des moments précieux, et elle m'aide beaucoup au quotidien. »

Lucie, quant à elle, trouve dans cette cohabitation une expérience enrichissante : « J'apprends énormément au contact de Simone. Nos échanges sont très riches et cela me permet de vivre dans un environnement familial et chaleureux. »


Une alternative humaine et économique

Le vieillissement de la population française pose de nombreux défis, notamment en termes de logement et de prise en charge. Les Ehpad, souvent associés à des coûts élevés et à des conditions de vie parfois difficiles, ne sont plus la solution privilégiée par de nombreux seniors. La cohabitation intergénérationnelle offre une alternative plus humaine et économique. Les aînés bénéficient de la présence rassurante et de l'aide des plus jeunes, tout en restant dans un environnement familier.

À Nancy, des initiatives locales voient le jour pour promouvoir ce type de cohabitation. Ce modèle s'avère gagnant-gagnant : il permet de répondre à la fois aux besoins de logement des jeunes et à ceux des seniors désireux de rester chez eux.


Les bienfaits psychologiques et sociaux

La cohabitation intergénérationnelle ne se limite pas à un simple partage d’espace. Elle crée des liens sociaux forts et combat efficacement l'isolement, un problème majeur chez les personnes âgées. Pour Simone, la présence de Lucie est synonyme de vie et de dynamisme : « Avant, mes journées étaient longues et monotones. Maintenant, j'ai quelqu'un avec qui discuter, rire et partager mes souvenirs. »

De plus, cette forme de cohabitation favorise les échanges culturels et générationnels. Les jeunes apportent avec eux une vision moderne et dynamique, tandis que les aînés offrent leur expérience et leur sagesse. Cette interaction est bénéfique pour les deux parties, enrichissant leur quotidien et leur offrant une perspective nouvelle sur le monde.


Vers un avenir prometteur

Face à la demande croissante de solutions de logement adaptées pour les seniors, la cohabitation intergénérationnelle s’impose comme une alternative prometteuse. Elle permet de répondre à la fois aux besoins de logement des jeunes et au désir des aînés de vieillir chez eux, entourés et en sécurité. Avec des initiatives comme celle de Nancy, ce modèle pourrait bien devenir une solution de référence pour les prochaines générations.

En somme, la cohabitation intergénérationnelle représente une réponse innovante et humaine à des problématiques sociales complexes. Pour Simone et Lucie, cette expérience est bien plus qu’un simple arrangement de logement : c’est une véritable aventure humaine, riche de partage et de solidarité.

Pour faciliter ce type de cohabitation, l'association Colocgeneration.com s'occupe de mettre en relation seniors et jeunes pour générer des cohabitations harmonieuses. Elle prend en charge les démarches administratives comme les assurances et les contrats. Le senior logeur peut ainsi proposer une chambre contre services et une petite participation financière du jeune, permettant ainsi une solution flexible et adaptée à chacun.




La #cohabitation #intergénérationnelle à deux apporte une richesse unique à la vie quotidienne. L'alliance des expériences et des perspectives de différentes générations crée une toile vivante de moments pleins de rires, de compréhension mutuelle et de découvertes communes. Des activités simples comme cuisiner ensemble, partager des histoires ou explorer de nouveaux endroits deviennent des aventures partagées, égayant la routine quotidienne. La diversité des points de vue crée une dynamique stimulante, transformant la vie à deux en une expérience amusante, divertissante et profondément gratifiante.


des étudiants en cohabitation intergénérationnelle
cohabitation intergénérationnelle solidaire


Afin de faciliter cette cohabitation, il est recommandé de recourir à un intermédiaire, tel qu'une association ou un organisme spécialisé, pour la mise en relation.


COLOCGENERATION propose se service gratuitement pour les seniors logeurs.


"Nous visons à créer des binômes harmonieux en présentant aux seniors des candidatures de jeunes dont les profils sont compatibles, que ce soit au niveau des centres d'intérêt, des études, ou des motivations." M. MONFERRATO Saverio


La réussite de ce mode de cohabitation repose fondamentalement sur la volonté sincère de vivre ensemble dans le respect des engagements mutuels, favorisant une atmosphère conviviale et sereine. En faisant preuve d'une ouverture d'esprit et d'une communication transparente, les participants peuvent instaurer une cohabitation intergénérationnelle enrichissante et épanouissante.



Flyer association colocgeneration jeunes seniors www.colocgeneration.com
.pdf
Télécharger PDF • 154KB


En conclusion, le partage #intergénérationnel de #logement représente une solution gagnant-gagnant pour les seniors et les jeunes. En combinant la solidarité, la convivialité et la mutualisation des ressources, cette approche innovante offre une réponse efficace aux défis du logement et de l'isolement social. Au-delà des avantages pratiques, elle contribue à tisser des liens intergénérationnels forts et à enrichir la vie de chacun.

Comments


bottom of page