top of page

C'est quoi la cohabitation intergénérationnelle ?

La #cohabitation #intergénérationnelle solidaire émerge comme une réponse novatrice aux défis sociaux contemporains, créant une synergie entre les générations. Cette forme d'habitat partagé rassemble des jeunes et des seniors sous le même toit, favorisant l'échange de savoirs, l'entraide, et tissant des liens intergénérationnels forts.



Comment trouver un hôte senior lorsque l’on est étudiant ?

De nombreuses plateformes et associations offrent la possibilité de se mettre en relation avec un hôte senior. Il est nécessaire de s'inscrire sur ces plateformes et de soumettre sa candidature en fournissant des informations détaillées sur sa situation personnelle et ses attentes. La plupart des plateformes demandent des frais d'inscription, ce n'est pas le cas chez COLOCGENERATION, l'inscription est gratuite, une cotisation de 150€ à 250€ sera demandé au jeune que qi l'association lui aura trouvé une cohabitation. Les jeunes postulants peuvent être des étudiants, des stagiaires, des salariés, ou être engagés dans des contrats d'alternance ou d'apprentissage.

Étant donné les délais de réponse, généralement d'un à deux mois, et la relative rareté des offres par rapport à la demande, il est vivement conseillé de planifier en avance et de soumettre sa demande bien avant la rentrée scolaire (voire même avant les vacances d'été) ou la date souhaitée pour le début du contrat. Cela permet d'optimiser les chances de trouver une correspondance appropriée et d'assurer une transition en douceur vers la cohabitation intergénérationnelle.



Comment accueillir un jeune pour partager son logement ?


Lorsqu'un senior envisage d'offrir l'hospitalité à un jeune au sein de son domicile, plusieurs engagements sont nécessaires pour garantir une cohabitation harmonieuse. En premier lieu, le senior doit s'engager à mettre à la disposition du jeune une chambre individuelle d'une taille adéquate, avec une surface minimale de 9 m2, située dans un logement en bon état. De plus, l'accès à la cuisine et aux sanitaires doit être assuré.

En termes de préparation, l'hôte doit définir clairement ses attentes, tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Les aspects quantitatifs incluent le temps de présence attendu du jeune ainsi que sa contribution financière. Du côté qualitatif, l'hôte doit spécifier les types de services attendus et les activités à partager.


Afin de faciliter cette cohabitation, il est recommandé de recourir à un intermédiaire, tel qu'une association ou un organisme spécialisé, pour la mise en relation. COLOCGENERATION propose se service gratuitement pour les seniors logeurs. Nous visons à créer des binômes harmonieux en présentant aux seniors des candidatures de jeunes dont les profils sont compatibles, que ce soit au niveau des centres d'intérêt, des études, ou des motivations.

La réussite de ce mode de cohabitation repose fondamentalement sur la volonté sincère de vivre ensemble dans le respect des engagements mutuels, favorisant une atmosphère conviviale et sereine. En faisant preuve d'une ouverture d'esprit et d'une communication transparente, les participants peuvent instaurer une cohabitation intergénérationnelle enrichissante et épanouissante.


Qu’est-ce que le contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire ?


La cohabitation intergénérationnelle solidaire, fondée sur des principes de solidarité et de bénéfices mutuels, repose sur un cadre légal défini par la loi ELAN (Évolution du Logement, de l'Aménagement et du Numérique) du 23 novembre 2018. Cette loi vise à sécuriser et à renforcer les bases de ce dispositif, en mettant en avant plusieurs objectifs tels que la promotion du lien social, la lutte contre l'isolement des personnes âgées, le renforcement de la solidarité intergénérationnelle, et la proposition de solutions de logement aux jeunes de moins de 30 ans.

Défini légalement comme le "contrat par lequel une personne de soixante ans et plus, propriétaire ou locataire, s'engage à louer ou sous-louer une partie de son logement à une personne de moins de trente ans moyennant une contrepartie financière modeste", le contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire se distingue des contrats de bail classiques par plusieurs spécificités :

  1. Durée Libre : La durée du contrat est fixée librement entre les parties, avec la possibilité de le résilier moyennant un préavis d'un mois.

  2. Autorisation en Cas de Sous-location : Lorsque le senior est locataire, son propriétaire ne peut s'opposer à la sous-location, mais doit en être informé.

  3. Rédaction Précise du Contrat : Il est recommandé de préciser les modalités d'accès aux locaux pour la personne hébergée, distinguant les espaces privatifs et partagés. Le contrat peut également inclure des menus services, excluant toutefois les activités relevant d'un contrat de travail ou de prestation de services.

  4. Engagements Respectifs : Le contrat doit clairement énoncer les engagements de chaque partie. Le jeune locataire s'engage à assurer une présence, à fournir des menus services, à régler une éventuelle contribution financière, à faire un usage paisible des locaux et à réparer d'éventuelles dégradations. Pour le senior hôte, l'engagement consiste à assurer l'entretien et à garantir une jouissance paisible des locaux.

Une charte de la cohabitation intergénérationnelle solidaire, promulguée par un arrêté ministériel du 30 janvier 2020, détaille les modalités pratiques. Elle définit le rôle d'intermédiation des organismes adhérents, chargés de promouvoir le dispositif, de faciliter la mise en relation des jeunes et des retraités, et de s'assurer de l'adhésion des candidats aux valeurs fondamentales du dispositif. Ces intermédiaires ont également pour mission de contrôler l'état des locaux loués ou sous-loués, vérifiant leur conformité aux normes de sécurité, d'hygiène, et de confort exigées pour un usage d'habitation. Bien que le recours à ces structures ne soit pas obligatoire, il est fortement recommandé.


Sur le plan fiscal, le dispositif bénéficie d'un traitement avantageux pour les loyers perçus par le senior. Toutefois, certaines conditions doivent être remplies, notamment en ce qui concerne le plafond fixé par l'administration fiscale pour la contrepartie financière. En 2020, ce plafond annuel est de 190 € par mètre carré en Île-de-France et de 140 € dans les autres régions, la part excédant ce plafond devant être déclarée comme bénéfice industriel et commercial (BIC) selon l'article 35 du code général des impôts.


Quel est le prix de cohabitation intergénérationnelle ?

Le principe de la cohabitation intergénérationnelle repose sur une contribution financière modeste à la charge du jeune accueilli. Cette rétribution peut parfois être limitée à une simple participation aux charges, voir à la gratuité totale.


Le montant de cette participation est librement fixé entre les parties mais une règle s’applique lorsque la personne âgée réside dans un logement du parc social (HLM) : le prorata du loyer et des charges, selon la surface privative allouée au jeune, est utilisé comme référence.


De nombreux organismes et associations demandent par ailleurs le règlement de frais de dossier ainsi qu’une cotisation ou des frais d’adhésion. L'association COLOCGENERATION ne demande pas de frais au senior.


Bon à savoir : Outre ses dispositions fiscales avantageuses, la cohabitation intergénérationnelle permet à l’hôte comme à son jeune locataire, de bénéficier de l’APL (Allocation Personnalisée d’Autonomie).



Commentaires


bottom of page